Ma routine démaquillage, mon combat au quotidien !featured

Scoop du jour : je suis une sacrée flemmarde, mais ça c’est pas nouveau. Me démaquiller au coucher, ça m’emmerde, et j’aime pas ça. Je suis une couche-tard, et généralement quand je vais au lit, il n’est déjà plus très tôt, et j’ai tout simplement pas envie, ou plus le courage, ou probablement un peu des deux.

Mais à chaque fois où la flemme l’emporte sur la raison -souvent en rentrant de soirées, ces matins là, je me maudis et je regrette amèrement : j’ai les yeux qui piquent, les yeux rouges, les yeux tout collés qui tirent, et la peau qui étouffe. Bon, on est d’accord, je le cherche et c’est bien fait.

Tout ça pour dire que j’ai souvent eu tendance en matière de démaquillage à préférer les raccourcis plutôt que de faire ça correctement : un coup de lingette toute prête et s’est torché, un coup de démaquillage à l’arrache, sans rincer, sans tonique, sans rien, et dodo.

gsp

(sans commentaires)

Heureusement, j’ai la peau indulgente et je n’ai jamais eu de problèmes… je suis consciente de ma chance – sinon, je ne suis pas certaine que je serais sortie (enfin surtout mon visage) indemne de ces périodes de flemmardise de démaquillage aiguë.

En prenant mon courage à deux mains, j’ai adopté un routine sympa au fil de temps, histoire de devenir un peu plus respectueuse de ma petite peau. J’ai donc établis mon petit programme démaquillage qui s’est étoffé au fil des années !

IMG_62200

Confession intime : mon gros problème au niveau du démaquillage c’était le mascara ! Je travaille beaucoup mes cils, et c’est vrai qu’en général, j’ai tendance à mettre la dose. Et donc forcément, le démaquillage c’était la catastrophe… impossible d’avoir un résultat nickel et bonjour les cils qui tombent par dizaine.

Au début, j’utilisais le lait démaquillant Confort aux pétales de rose des laboratoires Nuxe (dont l’odeur est à tomber par terre). La texture est onctueuse, délicate mais ne me convenait pas tout à fait, surtout pour le démaquillage des yeux.

De ce fait, je suis passée à l’huile démaquillante MAC. Et comment vous dire… l’huile, c’est la vie ! La corvée du démaquillage des cils est presque devenue un plaisir – j’insiste sur le presque quand même, faut pas déconner non plus. L’huile vient à bout de tout le maquillage, waterproof ou pas, du mascara, du liner… avec une facilité sans pareille.

IMG_62088

L’huile rend l’opération de démaquillage un peu plus longue, mais bon. Faut bien parfois se sortir les doigts du cul !

Vous pouvez l’utiliser de deux manières : soit elle s’utilise sur un coton, soit elle s’utilise directement sur le visage à sec et s’applique avec les doigts. Je l’utilise de cette façon, et c’est de cette manière que l’huile est d’ailleurs plus efficace.

Par la suite, il vous suffit d’ajouter un peu d’eau pour émulsionner, et de rincer. Vous l’aurez néanmoins compris, cette opération implique de se démaquiller dans la salle de bain (et pas dans le lit pour la fainéante que je suis…).

Pour cette huile, comptez 25 euros pour 150ml, et vous pouvez la trouver directement sur le site MAC ici. Le produit sent très bon, et le système de flacon pompe est tout simplement génial.

Cette huile, très douce pour la peau, contient des huiles végétales d’olive, d’onagre et de jojoba.

A la base, la texture huile me rebutait un peu et j’avais surtout peur d’avoir la peau très grasse. Et au final, j’ai été très surprise. La peau n’est pas grasse, et la texture est fine et fluide !

Untitled

20140407_182452.jpg

De gauche à droite :

  • Mascara Lancôme Hypnôse drama waterproof,
  • Fard à paupières Urban Decay teinte Desperation,
  • Painpot de MAC teinte Blackground,
  • Rouge à lèvres MAC teinte Cyber,
  • Eye-liner feutre Sephora,
  • Fond de teint Chanel Perfection Lumière n°30 Beige.

Etape 1 : on met de l’huile !

20140407_182511.jpg

Etape 2 : on masse ! (oui, ça fait un peu cracra… mais bon, il faut ce qu’il faut)

20140407_182609.jpg

Etape 3 :  on met de l’eau et on émulsionne !

20140407_182648.jpg

Etape 4 : TADAMMM !

20140407_182720.jpg

vhpy

J’utilise ensuite un de mes indispensables, l’eau micellaire Bioderma, de la gamme Sébium spécialement conçue pour les peaux mixtes ou grasses. Je ne vous ferai pas l’affront de vous présenter ce produit, qui est déjà très connu. Vous trouverez facilement des articles à la pelle sur la blogo !

IMG_62077

Je m’en sers pour parfaire mon démaquillage après avoir utiliser l’huile démaquillante de chez MAC, histoire de virer tout les petites traces de maquillage incrustées et récalcitrantes !

On indique que le produit est « sans rinçage » mais je vous conseille néanmoins de rincer votre visage avec un tonique ou une eau florale. Pour ma part, je « rince » mon visage avec ma Véritable eau florale à la rose ancienne bio de chez Sanoflore dont je vous ai parlé ici.

20140430_1320501.jpg1.jpg1

Ce produit apaise la peau après le démaquillage, et vient le parfaire. Comment l’appliquer ? Il suffit d’appliquer un petit pschitt sur le visage et de tamponner ensuite le visage au coton.

Je termine ensuite par appliquer ma lotion Wonder pore de la marque coréenne Etude House dont je vous ai déjà parlé ici. Il s’agit de LA lotion miracle pour les peaux à imperfections, ternes à pores dilatés. Cette lotion vous promets de contrôler l’excès de sébum, d’affiner immédiatement le grain de peau et de diminuer au fil des jours les imperfections.

20140706_151352.jpg

Et après ? J’applique ensuite ma routine de nuit habituelle :

- mon huile de nuit détox de Caudalie (dont je vous ai parlé ici),

- mon soin défatiguant et anti-fatigue pour le contour des yeux de la gamme Bio beauté des laboratoires Nuxe (dont je vous ai parlé ici),

ma crème Prodigieuse de nuit des laboratoires Nuxe (dont je vous ai parlé ici),

- et, mon baume à lèvres Rêve de miel de Nuxe (dont je vous ai parlé ici).

Depuis que j’ai adopté cette routine démaquillage et cette routine de soin, ma peau est visiblement plus belle, et danse la samba tous les soirs. C’est beau non ?

dink

Add comment