Crash test de la palette I-Divine « Au naturel » de chez Sleek !featured

Coucou les chatons. Aujourd’hui je vais vous parler de la palette « Au naturel » de chez Sleek. Nouvelle dans ma boîte à beauté, nouvelle palette qui s’ajoute à ma petite liste qui commence à grandir… grandir… grandir… !

20140516_134228.jpg

Bref, c’est une petite nouveauté que je voulais essayer depuis quelques temps. J’en ai souvent entendu parlé, j’en ai entendu beaucoup de bien, et cela fait longtemps que je voulais l’essayer. Maintenant elle est mienne, je l’ai testé, et je vais vous en parler.

Cette palette a une concurrente de taille : ma Naked 2 chérie de chez Urban Decay. La reine des palettes nude, la reine des reines, avec des fards à tomber par terre, une tenue de folie, et un pinceau réellement pas mal. Bon, vous me direz, la concurrence est déloyale, l’une coûtant 47,90, et l’autre 9,90 chez Sephora (Pour ma part, je l’ai acheté directement sur le site de la marque ici pour 11,99 dollars soit 8,75 euros). Mais quand même, je tenais à comparer, histoire de savoir s’il vaut mieux craquer sur le petit prix de la I-Divine « Au naturel » ou économiser un peu plus longtemps et craquer pour la Naked (avec un petit code promotion qui peut aider) ?

La différence de taille est que la sleek a une forte tendance mat alors que la naked est plus irisée. En effet, la palette « Au naturel » est composée de 12 teintes : 7 fards mats et 5 fards irisés.

20140516_134340.jpg

faibles.png

Au niveau de la pigmentation, le hic commence. Certains fards de la sleek sont très bien pigmentés alors que d’autres le sont beaucoup moins. 

Les fards de la palette sont très poudreux (importantes chutes sous les yeux et sur les joues)

Trop de couleurs très claires (et, c’est malheureusement celles qui sont peu pigmentées donc, c’est assez compliqué d’en faire quelques chose)

Beau packaging mais très salissant. Ils ressemblent à peu à ceux de chez Nars, avec un toucher « peau de pêche ».

 Je trouve le système d’ouverture plutôt fastidieux.

Le nom des fards ne sont ni notés en dessous des fards (comme les palettes Vice ou Naked), ni à l’arrière.

Pour moi, il manque certaines couleurs qui sont indispensables à un maquillage « nude » comme un un beige-crème au fini mat, un taupe clair ou un marron au fini mat.

On retrouve des Paraben dans la composition.

Made in China

Le pinceau-mousse est plutôt pourri.

20140516_134238.jpg

fort.png

Vous vous en doutez… le prix ! Le GROS point fort de cette palette.

Des fards tout de même réglo au niveau de la pigmentation (les 6-7 derniers).

Un éventail de couleurs plutôt fourni.

Emballage simple, mais plutôt efficace : le miroir est large et permet de faire des retouches un peu partout.

Le packaging est petit, ce qui permet de le glisser dans son sac à main, et c’est que c’est le format idéal pour partir en week-end où en vacances.

Les ombres se mélangent bien, elles peuvent être facilement estompées.

La tenue est très correcte avec une base.

Untitled-1.png

20140516_134305.jpg

C’est au niveau de maintenant que ça se corse.  Pour presque toutes les couleurs de la première ligne (c’est à dire toutes les couleurs claires de cette palette) il faut vraiment insister pour avoir un résultat à peut près correcte – mais surtout visible – sur la paupière. Les fards sont trop peu pigmentés et ressortent très difficilement à la photo. Regardez plutôt, je suis passée 2/3 fois sur ma main, et le rendu est presque invisible.  Néanmoins, vous pouvez vous servir de la plupart de ces fards en base pour l’ensemble de la paupière et pour l’uniformiser.

20140516_135229.jpg

« Nougat » : Il s’agit d’un blanc cassé très pale au fini mat. Il est plutôt pas mal pour la touche lumière, mais très peu pigmenté.

« Nubuck » : C’est un gris-taupe, et une énorme déception pour celui-là. La pigmentation, c’est une vraie catastrophe. J’ai du l’appliquer 6-7 fois pour qu’on voit quelque chose sur mon bras (et encore, on voit rien). Le désastre de cette palette.

« Cappuccino » : C’est un genre de beige-crème mat, un peu foncé, qui tire un peu vers le taupe clair . C’est probablement le fard de la palette que j’aime le moins.

« Honeycomb » : C’est un jaune pâle, plutôt sympa pour les mélange ou à utiliser en touche lumière. Mais encore une fois, la pigmentation n’est pas folle.

« Toast » : C’est un genre de orange-saumon pale au fini mat mais encore une fois, très peu pigmenté.

Ces 5 premières couleurs doivent impérativement être appliquées avec une base, sinon vous ne verrez rien du tout (mais vraiment rien du tout).

« Taupe » : C’est le premier fard de la palette qui ressort au swatch. C’est un fard de couleur champagne rosé irisé, plutôt joli en touche lumière. Ce fard est lumineux, et c’est le premier qui présente une pigmentation correcte.

Pour les teintes qui suivent, il n’y a plus aucun soucis de pigmentation à signaler.

20140516_135045.jpg

« Conker » : Cette teinte est pour moi la plus jolie de cette palette. C’est un genre de marron chocolat qui tire ver le violet, irisé. Il est vraiment superbe.

« Moss » : Ce fard est un joli fard couleur bronze qui tire vers kaki avec un fini irisé-métallique.

« Bark » : C’est un brun, bien pigmenté au fini mat.

« Mineral Earth » : C’est un genre de marron-prune foncé, bien pigmenté, et au fini irisé et pailleté.

« Regal » : Ce fard est un brun-prune foncé au fini mate. Plutôt sympa !

« Noir » : C’est un beau noir, un vrai noir et très bien pigmenté. Un incontournable, un indispensable, et toujours utile.

20140516_135001.jpg

Untitled-1.png

C’est une jolie palette mais, bon, je suis un peu déçue par la qualité de l’ensemble des fards. Les rapports qualité/prix reste – qu’on se le dise – très bon car on ne peut pas non plus demander une qualité de folie à une palette qui facture 12 fards à 9,90 euros ! Même si c’est vrai qu’il ne faut pas chipoter à ce prix là, je suis tout de même un peu déçue car pour les 5 premiers fards, la pigmentation est quasi-inexistante.

Je suis donc plutôt mitigée sur cette palette. C’est une palette très correcte pour les débutantes (jeunes et ados) et pour toutes celles qui veulent se faire belle malgré un budget limité. Pour moi, c’est une palette que j’aurai aimé avoir au lycée, là où j’ai commencé à me maquiller, pour avoir un rendu « naturel » et joli. C’est THE palette à offrir à vos petites soeurs qui commencent à rentrer dans ce joli monde qu’est celui du make-up !

Néanmoins, pour celles qui gèrent un peu plus et qui le peuvent, attendez plutôt un -20% chez sephora, là où vous pouvez avoir les naked pour 39-40 euros. Alors oui me direz vous, tout le monde n’a pas les moyens de mettre ce prix là pour une palette, mais même si vous pouvez mettre de côté 2, 3 mois avant de pouvoir craquer, alors attendez. La naked permet plus de subtilités, plus de nuances, et les fards sont vraiment excellents :)

C’est vrai que pour ma part, j’aime être emballée à 300% pour un produit beauté. Je suis de celles qui préfèrent économiser un peu pour m’offrir un produit qui me fait vibrer (autant par la beauté du produit en lui-même que pour sa qualité), plutôt que de craquer pour un produit un peu moins cher que je peux m’offrir « là tout de suite ».

Je ne sais pas encore si je rachèterais pas cette palette quand je l’aurai terminé… C’est vrai que j’avais entendu beaucoup de belles choses sur cette palette, surtout au niveau de sa pigmentation, mais là, s’il est vrai que certains fards sont très beaux et très pigmentés, ce n’est pas le cas de tous. Les plus clairs sont pour la plupart quasiment invisibles sur ma peau, alors que pour certains, et néanmoins les plus foncés, un seul coup de pinceau suffit pour que le charme opère. Et ça, ça me gène un peu. Malgré tout, la 2ème ligne de fards est vraiment sympa… à voir ! Bisous les chatons :)

signature.png

Add comment